Conseils

Définir ses objectifs

Si vous envisagez un séjour à l'étranger, vous devez définir les objectifs précis pour trouver la formule qui vous convient le mieux.

Faire un break en découvrant d'autres horizons

Il peut arriver à tout le monde d’avoir envie de souffler. Quelle que soit la raison qui vous pousse à vouloir faire un break à l’étranger, mettez au maximum à profit ce séjour, surtout qu’une expérience à l’international peut être un véritable atout pour la suite de votre cursus étudiant ou de votre vie professionnelle.
Posez-vous les bonnes questions : qu’est-ce que je recherche ? Qu’est-ce que ce départ peut m’apporter ? Y a-t-il des connaissances ou compétences liées au domaine d’activité qui m’intéresse que je pourrais développer à l’étranger ? Quelle est la destination la plus appropriée pour me permettre d’atteindre tous les objectifs que je me suis fixés pour cette expérience ?
Mais même sans réel projet initial, vous ne resterez pas inactif et pourrez toujours valoriser cette expérience, a priori riche en enseignements.

Chercher des connaissances dans un domaine précis

Vous pouvez aussi avoir envie de progresser dans un autre domaine que celui des langues et donc aller dans un pays pour un savoir-faire particulier ou dans une entreprise spécialisée dans un certain secteur d’activité.
Par exemple, ceux qui s’intéressent de près à l’univers du vin peuvent choisir de se rendre avec un Visa Vacances Travail en Nouvelle-Zélande, en Australie ou en Argentine, ou faire du woofing dans des propriétés viticoles en Californie ou en Afrique du Sud, tous réputés pour leurs vins.
Ceux qui sont attirés par l’humanitaire et le caritatif pourront, quant à eux, s’engager dans des projets de volontariat ou de bénévolat.
Les stages ou volontariats dans des entreprises ou administration en lien avec votre projet professionnel seront également un choix judicieux.
Contacter une structure partenaire sur ce site pour vous aider à finaliser votre projet.

Progresser en langues

Si votre objectif est de progresser en langues, vous avez plusieurs solutions. Parmi celles auxquelles on pense immédiatement, le séjour linguistique devrait vous convenir si vous ne disposez pas de beaucoup de temps, et le séjour au pair est approprié si vous avez plusieurs mois de disponibilité.
Par ailleurs, vous pouvez aussi choisir d’aller à l’étranger pour y trouver des petits jobs, faire du volontariat, étudier ou faire des stages, ou encore demander un Visa Vacances Travail pour voyager et gagner un peu d’argent sur place… Toute immersion dans un pays étranger est formatrice.
Contacter une structure partenaire sur ce site pour vous aider à finaliser votre projet.

S'immerger dans une autre culture

Les options sont nombreuses pour vous immerger dans une culture étrangère, mais le mieux est évidemment de sortir du voyage purement touristique et de côtoyer les locaux.
Attention, il n’est pas rare de fréquenter uniquement d’autres étrangers ou la communauté Erasmus de votre établissement quand vous êtes étudiant.
Pour éviter cette situation, le woofing peut être un bon plan puisqu’il permet d’être logé chez une famille d’accueil, tout comme le séjour au pair ou certains séjours linguistiques.
Si vous partez avec un Visa Vacances Travail, vous devrez sans doute bouger régulièrement pour changer de job. Cela vous permettra de découvrir différentes régions, faire de nombreuses rencontres et vous immerger dans différents milieux.
Contacter une structure partenaire sur ce site pour vous aider à finaliser votre projet.

Bien préparer son départ et son retour

Il est parfois tentant de tout plaquer pour découvrir d'autres horizons, mais mieux vaut ne pas trop improviser si vous voulez que votre séjour se passe bien et qu'il vous soit réellement profitable.

Un calendrier à respecter

Pour bénéficier de la plupart des dispositifs qui permettent de partir à l’étranger, vous devez effectuer vos demandes et démarches à des dates précises, et souvent bien en amont de votre départ ! C’est le cas si vous comptez étudier dans une école ou université étrangère, obtenir un Visa Vacances Travail (surtout pour le Canada, car vous devez faire votre demande dès l’ouverture des inscriptions annuelles), exercer votre métier à l’étranger (les visas de travail nécessaires pour travailler dans certains pays ne s’obtenant que si vous avez déjà signé un contrat avec une entreprise sur place) …
Par ailleurs, même pour les dispositifs qui vous permettent de partir rapidement, il faut souvent avoir économisé avant votre départ. Par exemple, un séjour linguistique a un certain coût et les Visas Vacances Travail les plus rapidement délivrés impliquent tout de même de disposer d’une somme conséquente sur votre compte bancaire, condition imposée par les gouvernements locaux pour ne pas vous retrouver en difficulté sur place. Quant à votre retour, il se prépare également… surtout si votre break a eu lieu pendant vos études et qu’il faut vous (ré) inscrire dans une formation ou envoyer votre dossier de candidature dans les délais impartis.
Renseignez-vous auprès des partenaires présents sur ce site !

Allez à la pêche aux infos !

Quels que soient le cadre de votre départ et votre destination, et pour éviter les mauvaises surprises, informez-vous au maximum sur ce qui vous attend.
Posez toutes les questions que vous avez en tête à l’organisme, l’entreprise ou l’établissement par lequel vous avez choisi de partir.
Internet est aussi une source d’information inépuisable. N’hésitez pas, par exemple, à consulter les forums et blogs et à contacter par leur biais des gens qui sont partis au même endroit ou dans les mêmes conditions que vous.
Il est toujours utile de disposer d’informations sur la culture, le coût de la vie et les démarches à effectuer…
Renseignez-vous auprès des partenaires présents sur ce site !

Valorisez votre expérience

Quelle que soit la raison de votre séjour à l’étranger, vous aurez toujours quelque chose à en dire.
Cette année « off » vous a transformé ? Racontez-le ! Progrès en langues, ouverture culturelle, renforcement de vos connaissances dans un domaine précis, gestion du stress, capacité d’adaptation, débrouillardise… Autant d’apprentissages à mettre en valeur.
De plus en plus, ceux qui partent à l’étranger pendant quelque temps tiennent un blog destiné à leurs proches. Mais vous pouvez très bien en créer un spécifiquement dédié à vos futurs contacts professionnels (que ce soit les services d’admission d’établissements de formation, de potentiels recruteurs…). Un bon moyen de valoriser votre expérience si vous adaptez les contenus à ce type de lecteurs et que vous ajoutez sur votre CV ou dans vos dossiers de candidature un lien vers ce blog.
Renseignez-vous auprès des partenaires présents sur ce site !

Bien préparer son départ et son retour

Il est parfois tentant de tout plaquer pour découvrir d'autres horizons, mais mieux vaut ne pas trop improviser si vous voulez que votre séjour se passe bien et qu'il vous soit réellement profitable.

Pensez à toutes vos démarches

Papiers d’identité, visas et vaccins si nécessaire, autorisation parentale pour les mineurs, assurances (assistance, rapatriement…), couverture médicale… Voici quelques-unes des formalités auxquelles vous devez absolument penser.
Prenez contact avec votre banque pour vérifier le montant des frais bancaires dans votre pays de destination et le taux de change. Pour un long séjour, vous devrez a priori ouvrir un compte bancaire sur place.
Quant au logement, pensez-y en amont pour trouver la formule adaptée à vos besoins. Comme dans certains cas – notamment avec un Visa Vacances Travail – vous serez amené à changer régulièrement de ville ou région, il n’est pas forcément nécessaire de s’engager sur du long terme. Les auberges de jeunesse sont parfaites pour dépanner, ou même le couchsurfing, qui permet d’être logé gratuitement chez des locaux pour une courte période. Attention tout de même : lisez bien les appréciations des hôtes sur le site dédié avant de faire vos demandes pour éviter de mauvaises surprises.
Informez-vous également sur les systèmes de santé et les éventuels risques de santé.
Renseignez-vous auprès des partenaires présents sur ce site ! 

Prévoyez le bon budget

Le budget à prévoir peut être très différent selon votre destination et vos objectifs sur place. Pour évaluer vos dépenses, renseignez-vous sur le coût de la vie : visa (si besoin), logement, taxes, dépenses courantes (nourriture, transports, vêtements, frais de santé…).
Si vous comptez en profiter pour faire des activités touristiques, augmentez votre budget car les tarifs grimpent très vite dans certains pays.
Quand vous partez pour une durée indéterminée, n’oubliez pas de mettre de côté l’argent nécessaire pour payer votre billet retour. Cela vous sera utile si vous avez le moindre souci et que vous préférez écourter votre séjour.

Des aides financières existent

Il existe de nombreuses possibilités d’aides financières pour partir à l’étranger, même si vous tentez l’aventure en solo, notamment celles de la fondation Zellidja, de l’Institut français, des conseils régionaux…
Renseignez-vous bien en amont et soignez votre dossier pour avoir une chance de bénéficier de ce coup de pouce.